Un chef d’orchestre extraordinaire

Casals disait que sa vocation de chef d’orchestre était venue très tôt. Lorsqu’il chantait dans la chorale paroissiale de sa ville natale, El Vendrell, il mourait d’envie de dire aux chanteurs ce qu’ils devaient faire ! C’est en 1908, quand il avait 31 ans, qu’il fit ses vrais débuts de chef d’orchestre, à Paris avec l’Orchestre Lamoureux. La première œuvre qu’il dirigea fut la Cinquième Symphonie de Beethoven. Par la suite, il dirigea régulièrement comme chef invité partout dans le monde, et il fonda en 1920 l’Orchestre Pau Casals à Barcelone, le menant au plus haut niveau international.

Diriger permettait à Casals d’avoir accès à un immense répertoire, beaucoup plus large qu’au violoncelle, et lorsqu’il dirigeait il ressentait beaucoup moins les affres du trac que lorsqu’il jouait. Loin des habitudes dictatoriales de nombreux chefs de cette époque, Casals n’imposait pas ses conceptions de façon autoritaire. Il avait au contraire le souci de les communiquer (par le chant et les gestes plutôt que par de longs discours) et de les faire partager par les musiciens. Après la Deuxième Guerre mondiale, Casals dirigea au festival de Prades et, surtout à Marlboro et à Porto Rico. Les enregistrements et les films montrent que son génie de chef d’orchestre n’était pas moindre que son génie de violoncelliste.

“Si jouer du violoncelle m’a rendu heureux jusqu’à présent, que de bonheur quand j’aurai le plus grand de tous les instruments, l’orchestre!” – Pablo Casals

Vidéos du directeur Pablo Casals

Vous pourriez également être intéressé…